CERIUM - Centre d'études et de recherches internationales
  2 mai 2007
Conférence
Séminaire de Bruxelles

50 ans de casques bleus. Bilan et perspectives

organisé en collaboration avec le Centre d’étude des crises et des conflits internationaux (CECRI) et le Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité (GRIP)

Dans le cadre de l’année Lester B. Pearson lancée par le Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix (ROP), le GRIP et le CECRI organisent conjointement un colloque international de haut niveau consacré aux opérations de maintien de la paix.

La tenue de ce colloque en Belgique revêt une signification particulière. Comme rarement dans son histoire, la diplomatie belge se trouve au coeur des questions de maintien de la paix et de la sécurité internationale. La présidence de l’OSCE à peine achevée, la Belgique entame un mandat de deux ans au titre de membre non permanent du Conseil de sécurité en même temps qu’elle se voit élire, pour la même durée, au sein de la toute nouvelle « Peacebuilding Commission », dont la création avait été décidée lors du Sommet mondial de 2005. De surcroît, les militaires belges opèrent un retour remarqué sous la bannière des Nations unies par une contribution substantielle au renforcement de la Force intérimaire des Nations unies au Liban.

Jamais dans l’histoire, le nombre de Casques bleus déployés n’a été aussi important (81 000). Un demi-siècle après le déploiement de la Force d’urgence des Nations unies (FUNU), la formule conçue par Lester B. Pearson et Dag Hammarskjöld demeure donc un instrument essentiel du maintien de la paix et de la sécurité internationale. Ce rôle irremplaçable a d’ailleurs été récompensé en 1988 par l’octroi du Prix Nobel.

Ce demi-siècle d’opérations de maintien de la paix est jalonné de succès éclatants, de résultats mitigés et de catastrophes majeures. En même temps que les expériences de terrain se succédaient, la réflexion scientifique jouait son rôle d’observation et d’analyse de cet instrument novateur. De cet ensemble de pratiques, de réflexions doctrinales et d’analyses a progressivement émergé une véritable culture du maintien de la paix : un corpus de savoirs et de savoir-faire en permanente évolution. Les processus de paix font aujourd’hui l’objet d’une appréhension globale. L’improvisation empirique, qui caractérisait les premières opérations menées par l’ONU, a fait place à une conceptualisation très élaborée au sein de laquelle les Casques bleus occupent une niche spécifique.

En mettant en présence, praticiens, décideurs et analystes, le colloque a pour ambition de porter un regard tant rétrospectif que prospectif sur le rôle et l’apport spécifique des Casques bleus en tant qu’instrument au service du maintien de la paix et de la sécurité internationale.

PDF - 505.6 ko
Programme de l’événement
Accueil du site  -   Partenaires