CERIUM - Centre d'études et de recherches internationales
Expressions de la décolonisation

Expressions de la décolonisation : littérature et cinéma autochtones dans les Amériques
du 7 au 12 juillet 2014
Université de Montréal, 3744 Jean-Brillant, salle 580-31 (5è étage)


Résumé
English version

Pour conférer à l’école d’été une dimension internationale et interdisciplinaire en concordance avec le mandat du CÉRIUM, nous avons choisi d’aborder la littérature et le cinéma autochtones dans les Amériques en tant que forces effectives de la décolonisation. Reprenant les propos de Patrick Wolf, l’anthropologue mohawk Audra Simpson rappelle que le colonialisme n’est pas un événement, mais une structure, et qu’à ce tire, il demeure agissant, dans le temps présent, qu’il est en quelque sorte la grammaire qui structure nos vies. Dans cette perspective, nous examinerons l’agir transformationnnel que mettent en œuvre les expressions littéraires et cinématographiques dans les Amériques, qu’il soit question du processus de création, du contexte de réception ou de l’œuvre en soi.

Le corpus à l’étude sera articulé à partir des théories de la décolonisation élaborées par des penseurs tels le politologue mohawk Taiaike Alfred, la spécialiste en éducation maori Linda Tuhiwai Smith, la chercheure en cinéma Michelle Raheja et le critique littéraire creek et cherokee Craig S. Womack, lesquels s’inspirent à leur tour de théoriciens tels Franz Fanon et Edward Said. Parmi les thèmes à l’étude, on compte : les territoires de la décolonisation, les discours et les performances politiques dans les Amériques, le rôle des événements politiques et culturels autochtones dans la transformation de l’espace public continental, le cinéma autochtone comme processus de création et de mise en relation, les littératures et cultures autochtones au Québec et ailleurs en Amérique du Nord et les enjeux politiques de la recherche.



Ce cours est destiné aux étudiants et citoyens intéressés par les questions internationales, aux membres d’ONG et de la fonction publique, aux diplomates, aux journalistes et aux cadres d’entreprises. Ce cours est organisé en partenariat avec le festival Présence autochtone de Terres en vues et le Wapikoni mobile.

L’école est organisée en collaboration avec la Faculté des arts et sciences de l’UdeM et peut être créditée au niveau de la maîtrise et du doctorat en tant que PLU6913A-D (3 cr. et 1,5 cr.).

L’école peut aussi être créditée pour un étudiant au baccalauréat ayant déjà complété au moins 60 crédits avec une moyenne de plus de 3,5. L’inscription est conditionnelle à l’approbation du directeur du programme auquel l’étudiant est inscrit.

Syllabus
Programme
Informations, tarifs et inscriptions
Inscription


Co-titulaires :

Sarah Henzi
Chercheure postdoctorale
First Nations Studies Program
University of British Columbia

Isabelle St-Amand
Chercheure postdoctorale
Department of Native Studies
University of Manitoba


Nos partenaires :

  • Expressions de la décolonisation
Les écoles d’été sont de retour et en grand nombre !
Accueil du site  -   Partenaires